Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeux Et Enjeux des Récréations du Monde

Jeux Et Enjeux des Récréations du Monde

Nos rencontres avec les élèves du monde entier


Pushkar : la ville du lac sacré

Publié par Flo et Romain sur 5 Novembre 2014, 16:57pm

Catégories : #Inde, #Jeux

Pushkar : la ville du lac sacré

Nous sommes arrivés de très bon matin (après une nouvelle nuit en bus de nuit…) dans cette petite ville touristique. Pushkar est une ville construite autour d’un lac sacré qui compte 52 ghats. Les ghats sont des sortes de bassin dans lesquels les gens viennent se baigner, prier, laver leur linge…

Pushkar : la ville du lac sacré
Pushkar : la ville du lac sacré

Mais comme tous les lieux touristiques, il y a beaucoup d’arnaqueurs…. Leur piège favori : distribuer aux touristes (nous) des fleurs dans la rue, en nous incitant à aller les jeter dans le lac (pour notre prospérité bien évidement). Comme nous avions du temps à perdre (et que nous souhaitions voir le lac), nous nous sommes rendus avec nos fleurs au bord du lac… et là commence « l’arnaque ». Romain et moi sommes entrainés par deux (soi-disant) religieux et séparés (les karmas masculins et féminins « doivent » être séparés…). Et là, chacun de notre côté, assis au bord d’un ghat, on nous fait réciter des choses en Hindi (qu’on ne comprend bien évidement pas), on se retrouve affublé d’un point rouge sur le front, on jette nos pétales à l’eau… Puis, l’homme reprend la discussion en anglais et nous raconte que la ville est composée d’un très grand nombre de personnes vivant dans les temples et que ces personnes ne peuvent vivre que grâce à nos dons. (Jusque-là, qu’il nous raconte ça, pourquoi pas… mais la suite va vraiment nous énerver). L’homme avec moi me demande combien de personnes j’ai dans ma famille proche, moi comprise. Je lui réponds 4… et là, l’homme (sensé être religieux, donc honnête, franc, respectueux…) me dit « Chacun est libre de donner dans sa monnaie, les Indiens donnent en roupies, les Américains en dollars et les Européens en Euros. Comme vous êtes 4, il faut donner au minimum 5 euros par membre pour qu’il y ait prospérité en tout point dans ta famille » ! Ahah, j’attendais juste le moment où il allait me sortir un truc comme ça ! Du coup, je lui explique calmement (si, si je vous jure que c’est vrai), que premièrement ce n’est pas ma religion et que si je veux prier pour ma famille, je le ferai auprès de mon église et non pas avec une religion à laquelle je ne crois pas. Je lui dis aussi que réclamer de l’argent de la sorte, ce n’est pas vraiment « honnête et respectueux » et que si vraiment je souhaite aider une famille, je donnerai directement l’argent à cette famille. L’homme bien sûr ne veut rien entendre de mon explication (il me dit d’ailleurs qu’à Pushkar, comme il y a plus de 300 temples, si je paye une fois ici, je n’aurai plus à payer ailleurs car je vais recevoir un bracelet…) Bref, il finit par voir que je ne céderai pas, mais il me dit d’attendre avant de me lever (sous-entendu, il faut attendre que Romain ait donné de l’argent avant que je puisse partir). Romain de son côté a dit exactement la même chose que moi, sauf que l’homme avec qui il était s’est énervé et ils ont fini par nous dire (en criant) qu’on devait partir, qu’on n’avait rien à faire ici et qu’on avait un mauvais karma !!! Et voilà, deux touristes qu’ils n’ont pas réussi à arnaquer, alors ils étaient énervés !!!

Ce qui nous énerve dans tout ça, c’est le fait que ces personnes se font passer pour des hommes de foi avec des valeurs alors qu’ils n’ont que la valeur de l’argent !!! En tout cas, vous êtes prévenu : A Pushkar n’acceptez pas les fleurs gratuites qu’on vous donne dans la rue !!

Bref, ce n’était pas un début terrible pour Pushkar ! Heureusement, nous avons frappé à la porte d’une école et nous y avons été très bien reçus !

Les enfants, toujours en uniforme, étaient assis 3 par banc dans une salle minuscule. Lorsqu’on est allé dans la cour, ils se sont mis en rang, filles et garçons séparés. C’est une école où les enfants apprennent à parler anglais. Les parents doivent payer environ 250 roupies par mois (environ 3 euros).

Pushkar : la ville du lac sacré

Ils nous ont montré leur version du jeu 1,2,3 soleil : tous les enfants (sauf un) courent dans tous les sens, et l’élève « animateur » les regarde. Lorsqu’il dit « Stop » tout le monde doit s’immobiliser et si certains élèves sont pris en train de bouger ils sont éliminés.

Ils ont ensuite joué au « loup-serpent ». Il y a un loup au départ, et lorsqu’il attrape un camarade, ils doivent se tenir par la main et toucher d’autres enfants. Chaque enfant attrapé s’ajoute ainsi à la chaine ! Mais si les autres élèves brisent la chaîne (sans se faire toucher), les loups ne peuvent plus attraper d’enfants avant d’avoir reconstruit la chaîne.

On leur a ensuite montré le jeu de l’épervier et on a passé un bon moment de rigolade !

Comme souvent lorsqu’on arrive sans prévenir dans une école (et la plupart des écoles locales n’ont pas internet), on ne peut pas rester très longtemps sur place. Néanmoins leur accueil chaleureux nous étonne à chaque fois !

Pushkar : la ville du lac sacré

Voilà, de Pushkar nous retiendrons surtout notre visite à l’école car, même si la ville est très jolie, il y a trop d’attrape-touristes !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents