Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeux Et Enjeux des Récréations du Monde

Jeux Et Enjeux des Récréations du Monde

Nos rencontres avec les élèves du monde entier


Bali : la mer, une autre culture, une école française…et beaucoup de touristes

Publié par Flo et Romain sur 30 Septembre 2014, 04:35am

Catégories : #Indonésie, #Jeux, #Ecole

A ne pas refaire rop souvent
A ne pas refaire rop souvent

Après Java, direction Bali en ferry : changement de décor : une population hindouiste, des touristes à foison et des prix doublés….Mais aussi du scoot, de la plage et des rizières!!!

On a d’abord visité Ubud, la « capitale culturelle » de Bali. Ici chaque entrée de maison ressemble à une entrée de temple. L’entrée est gardée par deux statues en forme de dragons (ou monstres, on vous laisse choisir) qui sont les protecteurs de la demeure et ne laisse entrer que les esprits bienveillants. Sur Bali 90% de la population est hindoue et la religion est très présente. 30% de leurs revenus sont dépensés pour les offrandes ! Chaque jour, les Balinais font des offrandes pour tout et n’importe quoi : les petits paniers faits en feuilles de bananier ou de palmier sont remplis de fleurs, d’encens et parfois de nourriture et sont disposés partout : les offrandes sur le sol, servent à « satisfaire et calmer » les mauvais esprits. Les offrandes en hauteur servent à honorer les bons esprits.

un protecteur de la maison

un protecteur de la maison

Une femme faisant une offrande

Une femme faisant une offrande

le sarong (tissu traditionnel) est marque de respect dans les temples, ici Besakih le plus grand de Bali

le sarong (tissu traditionnel) est marque de respect dans les temples, ici Besakih le plus grand de Bali

Sur les hauteurs du Mont Agung
Sur les hauteurs du Mont Agung

On voit souvent les Balinais avec du riz collé sur le front ou la nuque ; le riz représente la prospérité. De même, les fleurs sont utilisées pour les prières et à la fin de la prière, les hommes prennent une fleur, la coupe en deux et apposent les pétales derrière leur oreille. De plus, chaque fois qu’un achat est effectué dans une boutique, le vendeur (ou la vendeuse) s’empresse d’agiter le ou les billet(s) partout dans la boutique comme pour se souhaiter « bonne fortune ». Pour les cérémonies ou les prières, les gens portent du blanc, signe de pureté. Il y a également souvent des tentures ou tissus noir et blanc à l’entrée des maisons ; comme pour le Yin et le Yang, le noir et blanc représentent l’équilibre entre le bien et le mal.

Enfin les hindous croient en 3 principaux dieux à diverses facette : Brahma pour la création (représentée par la couleur rouge), Vishnu pour la protection (représentée par du Blanc et Jaune) et Shiva pour la destruction (en noir). Ces couleurs reviennent fréquemment dans les temples.

La religion occupe donc une grande partie de la vie des Balinais !!!

Elle semble heureuse
Elle semble heureuse

A Ubud il y a également une forêt des singes, où l’on peut approcher de très (très) prêt les singes !! Mais gare à leurs dents aiguisées…

FLo a peut-être des poux...en tout cas les singes les cherchent

FLo a peut-être des poux...en tout cas les singes les cherchent

Ceux là préfèrent le sac de ROmain

Ceux là préfèrent le sac de ROmain

Bali : la mer, une autre culture, une école française…et beaucoup de touristes

Après Ubud, nous avons continué notre route vers Tulamben pour plonger, puis vers Candidasa pour profiter de la plage et admirer les champs de rizières et de piments, enfin nous sommes allés à Kuta où nous avons rendu visite à l’Ecole Internationale Française de Bali !

RIzières à perte de vue

RIzières à perte de vue

No comments....

No comments....

Bali : la mer, une autre culture, une école française…et beaucoup de touristes

En plus d’un accueil chaleureux de la part de l’équipe éducative et des enfants, nous avons aussi découvert de nouveaux jeux :

  • Le jeu du meurtrier est la version simplifiée du « loup-garou » : les enfants sont assis en cercle, un détective est à part et se cache les yeux. Le meurtrier est désigné dans la ronde puis on appelle le détective qui doit trouver le meurtrier. Le tueur fait des clins d’œil à ses camarades et ceux-ci meurent (ils s’allongent par terre). Avec de l’observation le détective peut réussir à trouver qui est le meurtrier !
  • Sur le gymnase de sport les enfants jouent aussi à Pacman (aussi appelé Loup-ligne) : Un loup (ou Pacman) est désigné, les autres doivent courir uniquement sur les lignes sans se faire dévorer. Si tel est le cas, ils deviennent loup et le loup redevient un simple joueur.
  • Au jeu « minuit dans la bergerie » (ou « Quelle heure est-il Monsieur le loup ? ») les enfants (moutons) sont alignés d’un côté de la cour, le loup est de l’autre côté. Les moutons demandent « Quelle heure est-il Monsieur le loup ? » ; si le loup répond « il est 7heures », les moutons doivent avancer de 7 pas vers le loup (il en est de même pour toutes les heures), mais si le loup dit « il est minuit », les moutons doivent retourner à la bergerie sans se faire attraper par le loup, sinon ils deviennent loup à leur tour.
  • Les enfants nous ont aussi montré un jeu auquel on jouait mais qu’on avait oublié : « Grand-mère veux-tu ? » Les enfants se placent dans la même configuration que le jeu précédent, mais le loup est cette fois une grand-mère. Tour à tour les enfants demandent à la grand-mère « Grand-mère veux-tu que j’avance ? » et la grand-mère répond « oui mon enfant, avance de 6 pas … de souris, de géant ou de lièvre ». La grand-mère est donc maître du jeu et peut faire gagner qui elle veut ! Pour un peu plus de neutralité on pourrait imaginer jouer avec un dé pour le nombre de pas et avec des cartes pour désigner pas de souris, pas de géant ou pas de lièvre !
  • On a joué à « la bombe des mots » : les enfants sont en cercle et choisissent un thème (par exemple « animaux ») et le premier joueur qui a la balle doit citer un animal puis lancer la balle à un autre élève qui doit à son tour citer un animal et passer la balle. Si un enfant met trop de temps à trouver un nom d’animal les enfants font « tic tac, tic tac, » et après 6 secondes le ballon explose et l’enfant est éliminé (il s’assoit). Il en est de même si quelqu’un répète un nom déjà dit auparavant.
  • Au jeu de la passe à 5, deux équipes de 5 joueurs s’affrontent : une équipe a la balle et doit essayer de la faire passer à tous les membres de l’équipe sans faire tomber la balle. Le but de l’autre équipe est bien sûr d’intercepter la balle et ensuite de la faire passer à son équipe.
  • Pour le jeu « chameau-chamois » les élèves sont divisés en 2 équipes et sont alignés les uns face aux autres au milieu de la cour. La maîtresse (ou le maitre J) raconte une histoire farfelue et si elle dit le mot « chameau », l’équipe des chameaux doit courir se réfugier dans son camp sans se faire attraper par les chamois. Si un élève (ou plusieurs) se fait (font) attraper, il est (ils sont) éliminé(s). L’histoire continue jusqu’à ce qu’une équipe soit totalement éliminée.
  • A « poisson-pêcheur », l’équipe des pêcheurs forme une ronde et les enfants se tiennent par la main. Ensemble ils décident d’un nombre. Lorsque le nombre est décidé, ils écartent leurs bras pour permette aux poissons de passer en dessous. Ils comptent à voix haute jusqu’au nombre décidé, et abaissent leurs bras. Tous les poissons pris au piège deviennent pêcheurs et intègrent la ronde.
"Mur, flèche, lapin"

"Mur, flèche, lapin"

La classe de CM1 de Vincent

La classe de CM1 de Vincent

Bali : la mer, une autre culture, une école française…et beaucoup de touristes

On a vraiment passé deux jours très intéressants et on a pu voir tous les niveaux, de la maternelle au CM2. En CM2, les droits de l’Enfant sont au programme, on tombait donc à pic… et comme dans beaucoup d’écoles françaises, pour les élèves l’école est un devoir… ;-). On a aussi été très gâtés par les enfants qui ont offert de nombreux bracelets à Pomme Pidou et même à nous !!!

Juste avant de décoller pour l’Inde nous sommes allés plonger une dernière fois sur une île non loin de Bali et nous avons eu la chance de voir 2 raies Manta !!! Mais qu’est-ce qu’il fait froid dans une eau à 20 degrés… Romain a aussi un peu surfé…

Bali : la mer, une autre culture, une école française…et beaucoup de touristes

Commenter cet article

stéphanie 30/09/2014 12:28

Très bel article ! Romain , le sarong te va à ravir..
Et vive l'uniforme dans les écoles, cela devrait être obligatoire partout.
Bisous à vous deux

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents